VOTRE ENTREPRISE SE PORTE BIEN, LES CLIENTS SONT CONTENTS DE VOS PRESTATIONS ET VOUS CONFIENT DAVANTAGE DE TRAVAIL OU DE COMMANDES. TROP POUR VOUS TOUT SEUL OU POUR VOTRE EQUIPE DÉJÀ EN PLACE. LA SOLUTION : ENGAGER.

MAIS AVEZ-VOUS BIEN PENSE A CE QUE VOUS COÛTE LE FAIT D’ENGAGER UN COLLABORATEUR SUPPLÉMENTAIRE ?

Vous vous êtes peut-être déjà retrouvé face à cette question importante. Je partage avec vous quelques réflexions trop souvent négligées ou ignorées, afin de vous permettre de bien mesurer les conséquences de votre décision.

LE RECRUTEMENT

Et oui, dès que l’idée a germé dans votre esprit d’engager une personne pour vous aider dans votre entreprise, vous allez devoir prévoir de prendre du temps pour rechercher et sélectionner le candidat idéal.

Voyons quelques-unes des étapes par lesquelles vous allez immanquablement devoir passer.

Rédiger un profil :

Que doit savoir faire votre nouvelle recrue ? Quel est son age ? Son expérience pour le poste ? Son domicile ? Cette question est beaucoup plus importante qu’il n’y parait et j’aurai l’occasion d’y revenir dans un prochain article.

Rédiger une annonce :

Pour cela, il faut bien mettre en place une stratégie pour toucher les candidats potentiels. Allez-vous vous en charger vous-même, ou faire appel à une agence de recrutement ou de travail intérimaire ?

Plusieurs médias sont disponibles : votre site internet, des sites de recrutement, les écoles et centres de formation, ou encore les associations professionnelles… L’essentiel étant d’être certain que votre annonce soit lue.

Ne négligez pas le bouche-à-oreille !

Lire et trier les candidats :

Cela va de soi : toutes les candidatures seront vous correspondront pas, et vous devrez faire un premier tri, et répondre à tout ceux qui vous auront écrit.

Recevoir les candidats :

En fonction du profil recherché et du poste à pourvoir, vous pourrez être amené à établir un processus de sélection avec une ou plusieurs rencontres avec chaque candidat.

Donc ce processus peut donc extrêmement chronophage, à un moment où votre entreprise a besoin de vous pour faire face à ce travail qui justement vous pousse à vous agrandir.

L’INFRASTRUCTURE

Toujours avant même l’arrivée de votre nouveau collaborateur, votre infrastructure doit s’adapter pour permettre à celui-ci de travailler.

Mais il ne suffit pas en effet de décider de recruter quelqu’un et de l’accueillir le lundi matin pour le voir se mettre au travail. Dans un très grand nombre de cas, votre nouvelle recrue aura besoin d’équipements et d’outils pour pouvoir travailler :

  • Des vêtements de travail
  • Un ordinateur et tout ce qui va avec (clavier, souris, écrans, logiciels,…)
  • Un bureau et tout ce qui va avec (une chaise, une lampe,… mais surtout un peu d’espace pour installer tout ça)

Tout ceci vous demandera moins de temps, mais si votre infrastructure n’est pas en place, il vous faudra prendre en compte les frais inhérents à ces installations nécessaires.

L’APPRENTISSAGE

Nous y sommes, votre nouveau collaborateur est là, prêt à travailler, assis son nouveau fauteuil de bureau, devant son nouvel ordinateur.

Mais maintenant, il va vous falloir lui expliquer ce qu’il a à faire.

Dans beaucoup d’entreprise, l’apprentissage des méthodes de travail et du travail en lui-même demande parfois un temps considérable. Temps qui peut être encore plus long si vous n’avez pas de processus documenté pour expliquer par écrit « comment nous faisons les choses ici ».

Je vous en parlerai plus en détail dans un prochain article.

ET SI LE CASTING ÉTAIT MAUVAIS

Comme nous venons de le voir, le temps que vous avez déjà passé dans votre processus de recrutement parfois considérable. Vous voici maintenant en face de la perle rare que vous allez engager.

Oui, mais…

Et si ce n’était pas la bonne personne ?

Ne négligez pas plusieurs aspects importants. Cette personne va-t-elle bien s’intégrer au reste de l’équipe ? Va-t-elle pouvoir s’engager dans la durée ? (Pour ne pas recommencer tout cela dans quelques mois…), …

Pas de panique. Même s’il est clair que vous ne pouvez pas voir l’avenir, mais la plupart des candidats que vous rencontrerez seront animés d’une certaine volonté de pérennité.

Soyez assuré que dans tous les cas, c’est votre attitude personnelle et relationnelle qui sera la plus à même de fidéliser et de rendre performants vos collaborateurs.

POUR CONCLURE

Ne négligez pas les coûts directs et indirects en amont et en aval.

Pour conclure, il est essentiel d’anticiper votre croissance et ne pas attendre d’être face à un besoin de personnel supplémentaire pour entamer un processus de recrutement et pour engager.

Avant toute question de compétence ou de savoir-faire, le savoir-être et l’attitude sont plus importants encore, mais il peut ne pas être facile de les mettre en avant lors des premiers contacts.

Voici mes conseils :

  1. Anticiper. N’attendez pas d’être devant un besoin immédiat pour envisager de recruter.
  2. Budgétiser. Un nouveau collaborateur coute de l’argent avant d’en rapporter, surtout si vous devez prévoir d’acheter du matériel ou d’aménager un espace supplémentaire. Prévoyez un montant de réserve financière suffisante pour ne pas impacter votre trésorerie.
  3. Documenter. Prenez du temps pour décrire et écrire le travail qui devra être accompli par votre nouveau collaborateur.
  4. Faites confiance. La plupart des personnes sont bienveillantes et sont là pour bien faire. Acceptez le fait que tout n’ira pas bien du premier coup.

N’ayez pas peur d’engager.


Cet article vous a intéressé ? Merci de me laisser un petit commentaire ci-dessous, car cela m’apporte beaucoup de savoir si cela vous aide. Sentez-vous libre de vous inscrire pour recevoir mon livre gratuit « ça passe ou ça casse », dans lequel j’aborde des 3 grandes étapes clés de la vie de votre entreprise, les erreurs à éviter et comment vous y préparer.

Vous pouvez également CLIQUER ICI pour être redirigé vers la page de téléchargement.

Soyez inspirés, soyez inspirants.

J’espère que ces quelques conseils vous auront apporté de la valeur et vous aideront à rendre vos journées plus belles.

Avec gratitude et reconnaissance.

Inscrivez-vous et recevez notre Ebook GRATUIT : ça passe ou ça casse

Les grandes étapes du démarrage d’une carrière professionnelle réussie. Ce livre aborde des thématiques essentielles comme l’argent, les investissements, les formalités administratives et bien d’autres clés à connaître avant de commencer.

Inscription confirmée ! Consultez vite votre adresse courriel !

Share This